<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1633034000356879&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

La vaisselle comestible : une nouvelle tendance pour limiter les déchets dans les restaurants

Source de l'image : Bakeys

Ces dernières années, de nombreux projets créatifs et de curieuses expériences ont révolutionné la cuisine et la manière de la consommer. De nouvelles textures ont vu le jour sous la forme de récipients et de couverts comestibles, ludiques, et respectueuses de l'environnement. Cette vaisselle du XXIème siècle, qui fusionne contenants et contenus, a créé par la même occasion des émotions culinaires nouvelles et inattendues.

Des récipients savoureux pour une expérience originale

L’expression “finis ton assiette” prends désormais tout son sens. Fin 2015, Jean Imbert, gagnant de la saison 3 de l’émission Top chef, s’est associé au célèbre boulanger Éric Kayser pour lancer un concept innovant consistant à servir ses petits plats dans des bols de pains briochés, résistants aux sauces et recouverts d’un capuchon également constitué de levain naturel. Sans surprise, cette gastronomie moderne et écologique qui ne mange pas de pain en a surpris et attiré plus d’un !

Avant Jean Imbert, le chef étoilé Alexandre Bourdas s’était lui même lancé dans l’aventure des contenants comestibles puisque sa table proposait des crêpes normandes en guise de récipients.

Plus fou encore, à New York, un restaurant a quant à lui inventé la boîte à pizzas… en pizza ! Baptisée Pizza box pizza, d’une valeur de 35 euros environ, cette création délirante biodégradable est un geste de taille pour l’environnement et un sacré moyen d’attirer l’attention sur son établissement.

 

Capture_decran_2016-05-19_a_14.17.08.pngSource : Vinnie's pizzeria Twitter

Petit difficulté : le transport de cette oeuvre d’art culinaire ! Pour le moment, le seul moyen possible est de l’emballer dans un sac.

Moins impressionnantes que les boîtes à pizzas consommables mais tout aussi responsables et surprenantes que celles-ci, nous nommons les verrines comestibles. Celles-ci ont d’ailleurs séduit le chef David Toutain, qui n’a pas manqué de les intégrer à sa cuisine.

Ces initiatives ne peuvent que faire saliver les clients et sont très louables sachant que les restaurants sont les lieux les plus concernés par le gaspillage alimentaire.

Des contenants gourmands, esthétiques et écologiques commercialisés

L’argument écologique est d’ailleurs mis en avant par les fondateurs de la société belge Do eat qui ont eu l’idée de commercialiser des verrines mangeables, peu caloriques, sans additifs, constituées d’épluchures de pommes de terres. Elles prennent la forme de pirogues, de fleurs de lotus ou de tulipe, peuvent passer dans le four et fondent directement dans la bouche. Il est même possible de les personnaliser en choisissant leur couleur et en y incrustant un logo à l’aide d’encre alimentaire. Ces créations rencontrent d’ailleurs beaucoup de succès parmi les restaurateurs !  


Capture_decran_2016-05-19_a_15.59.01.png
Source : Do eat 

Au delà des mets, les boissons ne sont pas en reste avec les tasses qui se dégustent. Un bel exemple est celui des chocup, faites de gaufrettes recouvertes de chocolat. Actuellement vendues au Canada, c’est une solution très originale pour servir le café ou même les liqueurs.

 

Capture_decran_2016-05-19_a_14.50.54.png

Source : Facebook Chocup Canada

Après les contenants comestibles, les couverts comestibles !

Pour accompagner les récipients qui se mangent, des couverts comestibles ont été mis au point ! Pour lutter contre le gaspillage de l’eau et contre la pollution, un chercheur indien, Naranaya Peesapaty, a récemment imaginé des ustensiles biologiques et gourmands.

Fabriqués par Bakeys, ces couverts biodégradables en 5 jours ont une haute valeur nutritive puisqu’ils sont composés de céréales comme le millet, le riz, ou le blé. Déclinables en plusieurs saveurs ( cannelle, menthe, poivre, céleri, gingembre, cumin... ), solides et résistants à la chaleur, ils sont réutilisables puisque leur durée de vie peut aller jusqu’à 3 ans dans un placard à température ambiante.

Si vous souhaitez offrir ce petit privilège singulier à vos clients, sachez que la machine qui permet de réaliser des cuillères en biscuits sera bientôt disponible ici. Il ne fait aucun doute qu’ils apprécieront !

L’ambition de l’ingénieux inventeur indien ne s’arrête pas là ! Fort de son succès puisque plus d’un million de ces couverts modernes ont été vendus dans le monde, il envisage d’ores et déjà de “’s’étendre bien au-delà du domaine des cuillères comestibles” avec la fabrication de “ de baguettes, tasses, assiettes et divers objets de la table”.

Un restaurant où rien se perd, tout se savoure, ce n’est pas sans rappeler l’usine de Willy Wonka dans Charlie et la chocolaterie, où même les machines et les murs se dégustent ! Mais en attendant de faire goûter murs et machines, et si vous proposiez à vos clients, à votre échelle, une vaisselle gourmande pour expérience spéciale et inoubliable  ?

New Call-to-action  

Recevez toutes les astuces du chef!

Rejoignez notre communauté