<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1633034000356879&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les 5 produits à mettre à la carte de son restaurant pour être tendance en 2017

Plats, desserts ou boissons, voici un carnet des produits tendances pour placer votre restaurant dans les lieux où il faut absolument venir manger cette année.

Les 5 produits à mettre à la carte de son restaurant pour être tendance en 2017.jpgPoke bowl ou buddha bowl, le bol a de l’avenir en 2017

Plat typique de la gastronomie hawaïenne, le poke bowl (qui n’a rien à voir avec la chasse au Pokémon) semble se frayer une belle place dans les restaurants fréquentés par les hispters. Il se compose de cubes de poissons crus marinés dans du sel et de l’huile auxquels sont ajoutés des condiments, des fruits, des légumes et des céréales. Son pendant asiatique, le buddha bowl, lui totalement végétalien, à base de légumes, céréales, légumineuses et oléagineux, connaît le même succès.

Des plats complets perçus marketés comme très bons pour la santé

L’avantage : ces bols sont considérés comme des plats complets et représentent le mouvement du “manger sain”, une forte tendance culinaire qui s'illustre bien sur les réseaux sociaux, notamment à travers le hashtag #healthyeating

Le fromage gourmand

Comment remettre un produit iconique du repas français à la carte

Associer de la purée de banane avec du roquefort sur une tranche de pain...L’idée n’est plus du tout saugrenue, au contraire, elle pourrait bien promouvoir certains restaurants. Notamment s’ils sont clients de Pomona PassionFroid qui travaille avec le MOF fromager Xavier Thuret. Ce dernier a en effet consigné dans un livre (publié par le fournisseur CHR, partenaire de Zenchef), des associations incroyables de produits laitiers et de touches sucrées, mais aussi des dispositions originales. Il joue sur l’aspect “cheese toy” pour aider les restaurateurs à amuser leurs clients et à redonner ses lettres de noblesses à l’art de la découpe du serveur-fromager.

Envie d'être inspiré ? Cliquez pour découvrir les ingrédients tendances

Les alternatives au citron

Au Sirha à Lyon, les grossistes du Marché International de Rungis présenteront des produits rares, mis en scène et travaillés en direct sur l’espace show-cooking pendant toute la durée du salon (du 21 au 25 janvier 2017). Entre les tubercules au goût d’artichaut, les pommes de terre rose vif acides ou encore les poires légumes, le citron caviar et le citron kafir devraient séduire les restaurateur.

Le citron caviar ou “finger lime” venu d’Australie

Le premier pousse dans la forêt tropicale australienne. Très consommé par les aborigènes, il peut atteindre près de 12 cm de long. La structure de sa chair et son jus, enfermé dans sa petite capsule, en font son originalité. En bouche, ses perles croquantes et acidulées libèrent un goût de citron acide et de pamplemousse, parfaits pour jouer sur les textures et les arômes des desserts.

Le citron kafir ou combava typique d’Asie

Avec son écorce verte et cabossée, cet agrume possède un zeste très puissant. Sa pulpe est très prisée pour assaisonner plats, sauces et bouillons et donnent un parfum caractéristique aux plats signatures de la cuisine indienne et asiatique.

Les chips équilibrées

Pour rendre son happy hour original

Dans le top 100 des meilleures idées à tester en 2017, Pinterest conseille “les chips équilibrées”. Le réseau social aux 150 millions d’utilisateurs dans le monde a remarqué qu’ils étaient nombreux à épingler sur leur mur des photos de jolies tranches fines de légumes ou fruits cuites au four et croquantes, plus originales que celles à la pomme de terre. Autre avantage, certaines sont aussi plus diététiques et permettent de démarquer un restaurant avec une proposition plus saine. Finies les cacahuètes au moment de l’happy hour, du brunch ou pour les offres planches, place aux chips équilibrées ! 

Les soft drinks ont leur place dans votre carte des boissons

Focus sur l’eau de pastèque

La législation mais aussi les cures détoxifiantes dont les grands gastronomes à fort pouvoir d’achat (alias la génération Y) sont adeptes réduisent la consommation d’alcool au restaurant. Les soft drinks aident à améliorer les ratios d'une carte des boissons. Jus pressés, cocktails sans alcool, milkshakes, smoothies, thés glacés...les choix sont multiples. Petit conseil : l'eau de pastèque, seule ou dans un mocktail, devrait faire l'objet d'une forte demande à l’arrivée des beaux jours pour ses propriétés désaltérantes.

New Call-to-action

Recevez toutes les astuces du chef!