Sushi police, la police contre les faux restaurants japonais

Depuis une quinzaine d'années, les restaurants japonais se multiplient dans le Monde et en France en particulier.

Les vrais restaurants japonais : en voie de perdition ? 

Les "vrais" restaurants japonais eux sont très peu nombreux. Quand on parle de restaurant japonais en France, on pense surtout à ceux qui proposent des sushis et des brochettes dans le même établissement, un concept totalement bizarre pour les Japonais.

Les propriétaires de ces "restaurants japonais" s'ils sont asiatiques, sont le plus souvent d'origine chinoise, vietnamienne ou cambodgienne. Pour autant, ça ne veut pas dire qu'ils ne savent pas préparer de très bons sushis dans une ambiance agréable et un environnement propre. Heureusement, les normes d'hygiène ont considérablement évolué, et rares sont les cas où l'on sort malade de ce genre d'endroit.

Tracker les "faux" restaurants japonais qui ternissent l'image de la cuisine japonaise

Néanmoins, des lieux moins accueillants persistent. C'est là qu'intervient la "Sushi Police". Si le terme est une invention occidentale, le concept même de cette police est bien japonais.

Le gouvernement du Japon souhaite en effet créer un label officiel pour les restaurants japonais à l'étranger. L'initiative qui a près de dix ans se voulait une réponse aux restaurants étrangers qui se définissent comme des établissements de cuisine japonaise, mais où l'on sert d'autres plats asiatiques, ou tout simplement de la mauvaise nourriture.

Une série animée inspirée de cette lutte

La série animée inspirée de ce projet, "Sushi Police", suit trois hommes (Honda, Kawasaki et Suzuki) qui enquêtent sur les restaurants étrangers. Le fait qu'ils aient chacun un nom de marque de voitures ou de motos (!) n'a apparemment aucune raison particulière.

En attendant les premiers épisodes, découvrez le tout premier trailer diffusé sur le site de la Sushi Police.

Source de l'article : Dozodomo.com 

Recevez toutes les astuces du chef!