Insolite

10 signes qui prouvent que vous êtes restaurateur ou restauratrice

Vos nuits sont brèves et vos journées interminables, vous savez que l’on ne peut pas servir de poisson frais le lundi; vous ne comprenez pas pourquoi l’inspecteur de l’hygiène est toujours en avance, vous utilisez les clés de votre restaurant pour ouvrir votre maison et celles de votre maison pour votre restaurant… Le verdict est sans appel : vous êtes restaurateur, ou restauratrice. Les signaux qui le prouvent sont légions et nous les avons compilés pour vous !

#1 Un rythme de vie complètement décalé 

Vous prenez votre déjeuner à l’heure où d’autres prennent leur goûter. Vous êtes en weekend un jour et un seul, le lundi. Alors que la terre entière souffle et s’exclame Thank God it’s Friday vendredi soir, vous êtes affairés à accueillir et à servir une bonne partie de sa population. En fait, votre vendredi soir à vous c’est le dimanche soir. Enfin, lorsque vous avez dormi plus de 4 heures, vous êtes aussi frais et dispos que quelqu’un qui en a dormi 8.

#2 Les 35 heures hebdomadaires ? Un concept inconnu

Vous savez à quelle heure vos journées commencent, mais jamais l’heure à laquelle elles finiront.  La seule certitude c’est que l’on ne vous verra pas à votre domicile avant 2h du matin. D’ailleurs, dans vos couples, c’est lorsque vous rentrez avant minuit que le doute s’installe chez vos chers et tendres.

Suspect.gif

#3 Des cauchemars différents de ceux des autres

Vous vous réveillez en pleine nuit parce que vous réalisez que vous avez oublié de commander des pommes de terre, que la recette du pigeonneau cuit au foin vous perturbe, qu’un habitué vous met la pression car il prévoit de convier sa belle-mère chez vous, ou que vous avez des doutes sur la ponctualité d’Eustache, votre dernière recrue.

giphy-2.gif

#4 Vous êtes ces personnes qui travaillent quand le monde est à la fête 

Vous ne vous rappelez plus de la dernière fois que vous avez fêté Noël, le nouvel an, la Saint-Valentin, avec votre famille, vos amis ou vos moitiés (sauf s’ils travaillent avec vous). Pour vous, c’est pendant les fêtes que la charge de travail est à son comble. Donc le champagne et les mots doux, c’est au restaurant, avec vos équipes et avec vos clients !

nye.gif

#5 Vous vous méfiez des invitations à dîner

Vous ne pouvez pas vous empêcher de flairer le piège lorsque vos amis proposent de se réunir pour un dîner. Il faut dire que la dernière fois, aussitôt que vous aviez accepté l’idée, ils ont insisté pour que vous leur cuisiniez vos spécialités. Le hic : tout votre matériel de cuisine est chez vous….

suspiciouss.gif

#6 Vous jonglez en permanence entre mille tâches

Vous êtes aussi plombier, électricien, psychologue, juriste… et des pros de la gestion financière, même dans votre vie privée ! En effet, vous êtes plus à l’aise avec les prix HT qu’avec les prix TTC; vous ne pouvez vous empêcher de comparer le prix des courses que vous faites au Franprix pour la maison et celui des courses pour votre restaurant chez Metro; vous vous demandez d’ailleurs s’ils ont des gels douche en bidon de 5L au Franprix et vous profitez des salons pour acheter quelques bouteilles pour votre cave. Et par quelques bouteilles, on entend 80 !

Economist.gif

#7 Vous n’avez jamais été autant désiré(e)…par les commerciaux 

Vous êtes harcelés de messages, de mails, de visites, d’appels; à tel point que vous avez le réflexe de répondre « Ah il est pas là » lorsque vous décrochez le téléphone et que l’on vous demande.

hiding.gif

#8  Les imprévus, vous connaissez, vous détestez 

Derrière le masque d’un sourire calme et poli se cache une tonitruante crise de nerfs quand votre réservation de 20h30 arrive à 20h45 et que les clients vous demandent si cela ne vous dérange pas qu’ils soient 8 au lieu de 3, alors que votre service est quasi complet et toutes vos tables déjà assignées. Même réaction quand votre dernière recrue Eustache vous annonce qu’il aura « 5 minutes » de retard parce qu’il s’est « coincé le doigt dans un robinet ». Non, les imprévus n’ont pas leur place au restaurant.

fake smile.gif

#9 Chaque virée au restaurant se transforme en analyse comparative

À chaque fois que vous vous rendez dans un restaurant, vous ne pouvez pas vous empêcher de mener une analyse approfondie, de calculer leur chiffre d’affaires, de piquer leurs bonnes idées ou encore, de faire mille et une comparaisons avec le vôtre. Et là vous essayez de vous rassurer en vous disant que ce n’est peut être pas Philippe Starck qui a décoré votre établissement et Alain Ducasse qui officie en cuisine, mais que vous avez un établissement typique traditionnel au charme authentique et que votre chef Igor est plutôt doué et aimable quand il est de bonne humeur.

Calcul.gif

#10 Vous êtes consterné(e) face à l’absurdité de certains avis et des sites qui les hébergent

Ces M. Tout-le-monde qui se sont autoproclamés fin connaisseurs de la gastronomie et experts des arts du service vous inspirent tantôt de la colère, tantôt de l’indifférence. Vous savez qu’il leur suffit de publier quelques commentaires infondés pour vous détruire une réputation. Mais ce qui vous indigne le plus, ce sont les sites sans éthique qui les hébergent et contre lesquels vous vous sentez complètement impuissants.

Merci à tous nos amis restaurateurs qui nous ont aidé à écrire cet article : Freddy (El Tio), Matthieu (Loubnane), Rajiv (Maharajah), Nicolas (Relais d’Alsace Metz), Aurélien (Gaïa) Julien (Julien Cruège) et Ombeline (Rainettes), Christian (Le chaudron).

Nous savons que votre métier, aussi noble soit-il, n’est pas toujours facile. Nous savons aussi que vous vous vouez à votre travail avec toute l’ardeur de votre âme et y mettez tout ce que vous avez comme énergie. C’est grâce à vous que nous pouvons passer de délicieux et conviviaux moments entre amis ou en famille. Alors merci !

Heba Hitti, 23 février 2017

Vous aimerez aussi