Tendances

5 astuces pour proposer du coworking dans son restaurant

Dans la dernière enquête sur le travail nomade, les cafés et restaurants arrivent en seconde position des lieux pour travailler avec 57%, sachant que le premier n’est autre qu’un autre bureau appartenant à l’entreprise. Le résultat est donc clair, les travailleurs utilisent déjà les cafés, hôtels et restaurants régulièrement et ce chiffre ne fait que d’augmenter. Avec cette nouvelle clientèle devant les ordinateurs portables restant une bonne partie de la journée dans vos établissements, il est nécessaire d’encadrer cette pratique et la transformer en opportunité. La solution coworklib vous propose 5 astuces pour proposer le coworking dans votre restaurant.

#1 Disposer d’une bonne connexion WIFI

Le premier critère de choix pour un travailleur nomade est la possibilité de se connecter à un bon réseau wifi, rapide et sans coupure. Il est donc impératif de bien vérifier votre box et votre connexion, pour proposer un réseau optimal. C’est, par ailleurs, un excellent argument de communication !
Le + : pour protéger vos clients et leurs données, il est capital de proposer un réseau sécurisé. Prenez donc bien soin, entre autres, de choisir un mot de passe sûr.

#2 S’assurer d’avoir assez de prises de courant

Se doter de nombreuses prises peut représenter un certain investissement, mais il pourra rapidement être rentabilisé. En effet, vous permettrez ainsi à vos clients de recharger les batteries de leurs appareils, de rester plus longtemps et de consommer davantage.
Le + : proposer 2 prises pour 4 tables et si vous ne souhaitez pas trop investir au départ, vous pouvez toujours opter pour des multiprises.

#3 Proposer des places de coworking gratuitement

Le marché du coworking a d’ores et déjà attiré l’attention d’entreprises devenues leaders en la matière. En parallèle, des solutions digitales permettent de proposer des places gratuites dans des espaces alternatifs. L’objectif pour vous, restaurateur, est de vous servir de cette tendance afin d’augmenter le taux de fréquentation de votre établissement, notamment durant les heures creuses. Le monde amène le monde et le chiffre d’affaires se verra logiquement impacté par ce nouveau service proposé, quand bien même à titre gracieux. Les travailleurs qui apprécieront votre lieu reviendront avec des collègues pour des réunions, organiseront des séminaires ou, pourquoi pas, reviendront accompagnés de leur famille. Il est donc important d’éviter les offres forfaitaires que proposent les caféworking, mais plutôt de communiquer sur du coworking gratuit ou de vous associer à une plateforme digitale.
Le + : Proposer un espace de coworking dans une zone à l’atmosphère rapidement identifiable, afin d’attirer des nouveaux clients tout en garantissant le confort des personnes qui vont rester plusieurs heures pour travailler.

#4 Améliorer le confort du restaurant pour le coworking

Si le lieu est apprécié, le confort peut laisser à désirer. En effet les dernières études montrent que les cafés et les restaurants remportent la palme de l’inconfort auprès des populations de travailleurs. Pour se démarquer, il faut donc particulièrement soigner ce point. Il peut être pertinent de modifier simplement certains éléments pouvant freiner le travailleur, les sièges, la lumière de la salle, la mise à disposition de casiers et, bien sûr, le bruit.
Le + : faites-vous accompagner par des experts de la qualité des espaces intérieurs et améliorez le confort de votre établissement pour l’ensemble de vos convives.

#5 Communiquer sur le service de coworking

Le coworking est une tendance sur laquelle ne surfe pas encore la majorité des restaurants. Profitez-en et répandez la nouvelle ! Les utilisateurs recherchent avant tout un lieu agréable et propice à la concentration pour travailler. Prenez garde, toutefois, à bien définir les carcans de votre espace de coworking, en le limitant par exemple aux heures creuses afin qu’il ne gêne pas votre activité. Évitez à vos serveurs des situations délicates où, penauds, ils se verront contraints de demander à un travailleur de céder sa place aux convives.
Le + : mentionner clairement les règles du coworking afin d’encadrer le “coworking sauvage” et permettre d’améliorer la relation personnel / travailleurs pour les fidéliser.

Clément Pommiès, 18 septembre 2019