Digitaliser son restaurant

5 outils que tout restaurant devra avoir dans le futur

Pour améliorer les services et proposer de nouvelles expériences à leurs clients, les restaurants utilisent des nouvelles technologies. Si l’on imaginait le restaurant de demain, certains objets connectés seraient essentiels pour le restaurateur.

#1 Un casque pour une dégustation connectée

Comment savoir si votre nouvelle recette sera un succès auprès de vos clients ? Avec un détecteur d’émotions, les testeurs de vos plats ne pourront plus mentir. Neurokiff est un casque mis en place par une start-up française pour « mesurer le plaisir procuré par la gastronomie » selon Francky Trichet, créateur du concept.

Faire ressortir les émotions du testeur

Le casque est composé de 2 capteurs fixés sur le front et le lobe des oreilles : après avoir goûté un plat ou un vin, cet appareil mesure l’activité du cerveau pendant la dégustation. Selon l’expérience vécue par le goûteur, quatre états émotionnels ressortent ensuite : l’excitation, la méditation, l’ennui et la frustration. Pour un chef qui souhaite adapter les quantités dans sa recette, le casque peut lui permettre de tester ses nouveaux mets auprès d’un panel de consommateurs.

#2 Des chatbots pour automatiser les conversations avec les clients

Les restaurateurs n’ont pas toujours le temps d’être sur Facebook pour répondre aux messages de leur communauté. Afin de les aider, les chatbots viennent apporter leur soutien dans le secteur de la restauration. Les chatbots sont des logiciels programmés pour simuler une conversation, traduits de l’anglais « chat » comme « discussion en ligne » et « bot » comme « robot ». C’est le cas de Hello Gaston, agent conversationnel, intégré au Messenger des restaurants. Il leur permet de répondre automatiquement et instantanément à toutes les questions de leurs clients et interagit avec eux.

Répondre de façon automatique aux questions usuelles

Pour le restaurateur, ce serveur connecté leur permet d’automatiser les tâches répétitives traitées le plus souvent par téléphone. Par exemple, le chatbot peut répondre aux questions sur les horaires d’ouverture du restaurant, peut donner des précisions sur la carte avec l’existence ou non de plats végétariens, sans lactose, ou bien sur la possibilité d’accueillir ou non des enfants. Par ailleurs, il répond à une demande croissante de l’utilisation de discussion en ligne, selon une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), un tiers de la population française utilise tous les jours une messagerie instantanée pour échanger des messages textes.

#3 Un module de réservation en ligne

Des atouts pour les clients du restaurant…

Aujourd’hui, selon une étude Food Service Vision, 77% des Français souhaiteraient pouvoir réserver en ligne dans leur restaurant. Un système de réservation répond donc à une demande croissante avec comme principal atout pour les clients de pouvoir réserver une table à n’importe quel moment de la journée même lorsque l’établissement est fermé. Second avantage, les clients ne connaîtront plus de difficulté à réserver dans la langue de Molière grâce à un module de réservation multilingue. 

…comme pour les restaurateurs

Les logiciels de réservations, comme Zenchef, permettent aux restaurateurs de gérer leurs réservations en ligne, leur visibilité sur le web et la relation avec leurs clients. Avec ses nombreux atouts, le module de réservation en ligne vient en complément, voire remplace, le téléphone dans le restaurant du futur.

#4 Des tables connectées sur lesquelles passer des commandes

Mieux connaître ses clients et personnaliser leur accueil

À l’arrivée dans un restaurant, le personnel de salle est à la disposition des nouveaux clients pour prendre leur commande. En revanche, si le client souhaite commander pendant son repas un mets ou une boisson supplémentaire, attirer le serveur, souvent occupé, peut devenir compliqué. Matthias Cadet est parti de ce constat pour lancer les tables interactives dans son bistrot connecté, chez Max à Table à Bordeaux. « Après avoir enregistré et validé son numéro de téléphone, le client peut effectuer ses commandes tout au long de son repas via la tablette. La tablette permet de faciliter la commande, de personnaliser la commande du client et d’enrichir une base de données non négligeable. » Avec les tables connectées, le serveur connaîtra les comportements de consommation de ses clients (par exemple, s’ils sont intolérants au lactose, s’ils sont végétariens…) ce qui lui permettra d’adapter par la suite ses propositions de plats. Quant aux erreurs de commandes, elles ne sont plus d’actualité avec l’accès à un historique des assiettes choisies et validées par le client. Le discours du serveur évolue tout comme son rôle; selon Matthias Cadet : « Le serveur devient l’animateur du restaurant. »

Une expérience divertissante au restaurant

Avec son côté ludique, les restaurants équipés de tablettes de commandes permettent de créer une expérience disruptive pour le client. Au sein de l’établissement de Matthias Cadet, « Les tablettes proposent d’entrer en compétition avec les autres personnes du restaurant pour gagner des consommations par exemple mais les clients peuvent aussi lire le journal du jour, regarder des vidéos et surtout avoir accès à des visuels pour chaque plat. » Cet aspect divertissant s’avère être un avantage pour l’établissement poussant les clients à consommer plus, tout en s’amusant sur la plateforme tactile.

#5 Les additions payées via les mobiles

Un règlement rapide

Certains de vos clients, et notamment ceux qui ont peu de temps pour déjeuner, souhaitent que leur passage au sein de votre restaurant soit rapide. Au moment de passer à l’addition, il faut souvent attendre que le serveur ait les mains libres ou que d’autre clients terminent de régler leur note. Selon l’application Billee, avoir l’addition, payer par carte et avoir sa note de frais nécessiteraient entre 10 à 15 minutes. Ce temps-là pourrait être gagné. Des applications ont donc été mises en place afin de permettre à ces clients pressés de ne plus perdre leur temps en réglant l’addition directement avec leur smartphone. Pour Ghislain Rouëssé, créateur de l’application Billee « Le serveur qui n’est plus chargé de l’encaissement va aussi gagner du temps et va pouvoir se concentrer davantage sur le service et l’accompagnement des clients. »

Une comptabilité plus simple

Pour le règlement, il suffit au client de scanner le QR code sur la table, sélectionner un moyen de paiement, laisser un pourboire et le paiement est validé. En tant que restaurateur, une simple mise à jour de votre logiciel de caisse est nécessaire pour relier ces paiements. Les applications permettent également aux clients de diviser leur addition est d’accéder à leurs notes de frais dans leur historique.

Heba Hitti, 18 avril 2018