Tendances

5 restauratrices et cheffes françaises à suivre en 2017

La journée des droits de la femme, le 8 mars, est aussi l’occasion de mettre en avant les restauratrices qui sont de plus en plus nombreuses à se faire un nom dans un milieu encore très masculin. Petit tour du monde avec 5 personnalités qui font parler d’elles en 2017.

Dominique Crenn, la chef française expatriée en Californie

Après avoir été la première femme chef en Indonésie, la Versaillaise Dominique Crenn décide de s’installer à San Francisco. En 2011, elle ouvre son propre restaurant Atelier Crenn auquel elle accroche deux étoiles du guide Michelin. S’ensuit le lancement de Petit Crenn, une adresse bistro qui rend hommage au patrimoine culinaire de la Bretagne, destination de ses vacances en famille, enfant.

L’ouverture d’un nouveau restaurant à San Francisco en mai

En 2015, Dominique Crenn a été honorée aux côtés d’Anne-Sophie Pic, par le Culinary Institute of America pour son rôle en tant que femme sur la scène culinaire internationale. Une renommée validée l’année d’après par le classement des World’s 50 Best Awards qui l’élève au rang de la meilleure femme chef au monde. En mai 2017, toujours à San Francisco, la chef française ouvrira Bar Crenn, en mettant à la carte des tapas et des vins biodynamique.

Virginie Basselot, une MOF discrète en Suisse

Elle fait partie des deux seules femmes MOF dans la catégorie cuisine-gastronomie et a pris à la fin de l’été dernier la direction des cuisines de La Réserve à Genève. Virginie Basselot reste pourtant très discrète. Originaire de Normandie, elle arrive à Paris il y a 20 ans pour apprendre les gammes de la gastronomie au Crillon, au Grand Véfour avec Guy Martin, puis au Bristol. Avant de lever les voiles vers l’hôtel Saint-James à Paris où elle enfilera le col bleu-blanc-rouge en 2015, puis de continuer sa carrière en Suisse pour un nouveau challenge.

Hélène Darroze, juré de Top Chef

Tous les mercredis soir, elle joue le rôle de juré dans l’émission Top Chef sur M6, aux côté de Philippe Etchtebest, Jean-François Piège et Michel Sarran. Hélène Darroze a beaucoup fait parler d’elle en devenant la première cheffe récompensée par le classement féminin des World’s 50 Best en 2015. Une récompense qui lui a permise de mettre en lumière son parcours depuis Mont-de-Marsan,dans les Landes, jusqu’aux cuisines du restaurant de l’hôtel The Connaught, en passant par trois établissements à Paris.

Anne-Sophie Pic, le symbole de la gastronomie de Valence

Après une petite déconvenue qui l’a conduite à abandonner son projet de restaurant à New York, Anne-Sophie Pic aura réussi son pari anglais. Le 26 janvier dernier, la « fille de » qui a réussi à se faire un prénom, a ouvert La Dame de Pic, une réplique de son restaurant parisien, au Four Seasons de Londres.

Une cheffe à suivre sur LinkedIn parmi les femmes en cuisine

À 47 ans, celle qui a réussi à placer Valence sur la carte des destinations gastronomiques de France, est aussi la seule femme triplement étoilée au guide Michelin pour sa table gastronomique dans la Drôme où elle a ouvert une école de cuisine, une épicerie et lancé un service de vente où les plats sont vendus en bocaux. Enfin, elle fait partie des 12 influenceurs à suivre en France selon le réseau social LinkedIn.

Julia Sedefdjian, la plus jeune cheffe étoilée de France

Depuis onze ans, Les Fables de la Fontaine à Paris arborent une étoile sur leur devanture du 7e arrondissement parisien. Mais en 2016, ils ont aussi adoubé la plus jeune cheffe étoilée de France. A 21 ans, Julia Sedefdjian a en effet permis au restaurant de conserver son macaron tenant de main de maître la brigade de l’établissement. En 2017, elle permet à la belle table de figurer pour la douxième fois et de manière consécutive dans les belles pages du guide rouge. La cheffe sera également à l’affiche de la 3e édition du Taste of Paris, qui revient du 18 au 21 mai sous la nef du Grand Palais.

Crédit photo Dominique Crenn ©Stephanie Hua

Anaïs Digonnet, 7 mars 2017

Vous aimerez aussi