Ouvrir & Gérer son restaurant

8 bonnes pratiques pour accueillir un nouveau salarié dans son restaurant

Lundi, lors de l’Assemblée générale de l’association Ô Service des Talents de demain, les professionnels ont évoqué les difficultés de recrutement dans la restauration. Joaquim Braz, membre de l’association et directeur régional opérationnel des Brasseries du groupe Les Frères Blancs, a démontré qu’un bon accueil des clients passe par l’intégration réussie des nouveaux salariés dans le restaurant. Retour sur les bonnes pratiques à adopter.

1# Prévoyez un livre d’accueil pour le nouvel arrivant

Il peut être intéressant de donner une base solide au nouvel employé sur le fonctionnement du restaurant, sur laquelle il peut se reposer. Cela permet d’accroître sa rapidité d’adaptation, le sentiment d’organisation, et la confiance dans le processus de recrutement. Vous pouvez par exemple créer un organigramme pour présenter la hiérarchie et un livret qui explique l’histoire du restaurant, les valeurs, les recettes, etc.

2# Annoncez son arrivée en interne mais aussi en externe

Il est utile que les membres du personnel soient au courant de l’arrivée d’un nouvel employé, afin d’être prêts à l’accueillir. Par ailleurs, vous pouvez tout à fait présenter le nouvel employé aux clients lors de son première service, voire même d’annoncer son arrivée sur les réseaux sociaux. Laissez-le se présenter et parler de son expérience.

3# Rédigez un plan d’intégration formel et personnalisez l’accueil le jour-J

Plannifiez les étapes qui pourront permettre au nouveau de se sentir bien. Cela lui sera autant utile qu’à vous pour ne pas être perdu. Il ne faut pas hésiter à avoir des idées pour que le nouvel arrivant sente qu’il compte. Un repas avec son mentor dans l’entreprise ou avec l’équipe entière avant le coup de feu ? Une tenue avec son nom écrit dessus s’il est en cuisine ? Libre à vous d’imaginer ce qui l’aiderait à se sentir bien dans son nouvel emploi. Envisagez également un temps pour lui montrer les lieux, lui présenter toute l’équipe afin qu’il puisse prendre ses marques rapidement.

4# Impliquez l’équipe dans son intégration

Nommez un mentor, qui s’intéressera au nouveau, et donnez au reste de l’équipe une responsabilité dans l’intégration du nouveau venu. Cela permettra de plus de renforcer les liens entre les membres de la brigade de restaurant et accroîtra l’entraide. Il faut qu’il soit conseillé, et qu’une réelle confiance s’établisse.

5# Intégrez rapidement le collaborateur dans l’opérationnel du restaurant

Ne laissez toutefois pas trop traîner l’intégration. Il faut que le nouvel arrivant ait vite des tâches à accomplir, sans avoir trop de responsabilités dès le début. Il doit pouvoir sentir qu’il a été attendu et qu’il va être utile. Il faut que ses tâches soient clairement définies : serveur ? commis ? plongeur ? Donnez-lui une affectation spécifique.

6# Être un chef et/ou un restaurateur disponible

Ne pas hésiter à demander à cette nouvelle recrues ses impressions, ses retours ou encore ses doutes. Il faut faire comprendre qu’il peut venir parler de ses problèmes, de ses incompréhensions. Vous pouvez ainsi lui demander un rapport d’étonnement à l’oral ou à l’écrit durant la période d’essai afin de suivre l’évolution de l’intégration et s’assurer que tout se passe bien.

7# Adaptez dans la mesure du possible les conditions de travail

Un des plus gros problème de motivation pour travailler en restauration aujourd’hui est la place au temps libre. Les jeunes recrues, notamment, apprécient les employeurs qui trouvent des solutions pour éviter la traditionnelle coupure qui est un faveur de défection des métiers de salle. Si le nouvel employé réside sur place, comme c’est le cas de nombreux extras ou de jeunes apprentis, logez-le à bonne enseigne pour qu’il se sente chez lui.

8# S’adapter au profil de la nouvelle recrue

Les jeunes qui se lancent dans la restauration peuvent avoir des profils et des cursus très différents. Ils sont souvent débutants et, après leur CAP ou leur bac pro, ils connaissent peu de choses de la gestion opérationnelle d’un restaurant comme la prise de réservations ou la gestion du plan de table. Il faut savoir s’adapter aux acquis de leur expérience précédente, leur fixer des objectifs clairs et faire preuve d’un peu de patience.

Zoé Casas, 28 juin 2017

Vous aimerez aussi