Digitaliser son restaurant

Assises de la Restauration : un chèque digital pour aider les restaurants à s’équiper

« Chaud devant » ! Le terme est tout trouvé pour annoncer l’organisation des premières Assises de la restauration. Objectif : proposer une série de mesures pour faire bouger le secteur, comme la mise en place d’un chèque digital qui devrait aider les professionnels à s’équiper.

Du 17 octobre au 9 janvier prochains, les premières Assises de la Restauration vont mobiliser les professionnels du secteur pour se pencher sur les différents enjeux qui touchent aujourd’hui la profession. « La restauration française vit des bouleversements et des profonds changements accélérés par le digital. Ces Assises seront un lieu d’échanges et de débats pour répondre aux nouvelles attentes de nos clients« , souligne Roland Heguy, le président confédéral de l’Umih, à l’initiative de ce projet.

5 grands axes de réflexion avec une importance donnée au digital dans la restauration

Cinq groupes de travail seront mis en place et permettront de faire des propositions concrètes d’ici le premier trimestre 2018. Cette grande réflexion devrait aussi permettre de produire le premier baromètre des attentes et satisfactions des clients de la restauration. Les thématiques abordées seront :

  • le digital qui touche la restauration de manière transversale, avec lancement de nouvelles solutions logicielles pour mieux gérer ses réservations, ses commandes, la relation avec ses fournisseurs et la modification des comportements des consommateurs plus connectés (réservations en ligne, avis sur le web, réseaux sociaux,etc.) ;
  • l’emploi et la formation car la restauration peine à recruter aujourd’hui, notamment sur les métiers de l’accueil et du service, postes qui permettent souvent de valoriser la filière ;
  • les nouveaux modes et temps de consommation (réduction du temps consacré aux repas, livraisons à domicile, circuits alternatifs, etc.) qui demandent constamment aux restaurateurs d’adapter leurs offres ;
  • l’alimentation durable car de plus en plus de clients demandent à connaître la traçabilité des produits qu’ils dégustent, quitte à changer leur habitudes pour privilégier ceux qui travaillent en circuits-courts ;
  • la réglementation car les normes se multiplient pour les restaurants, notamment sur l’hygiène, l’obligation d’avoir une caisse enregistreuse certifiée, l’accès PMR et les professionnels ont besoin d’être mieux informés et mieux alertés.

Un chèque digital pour aider les restaurateur à faire leur transition numérique

En parallèle, une enveloppe de 1,6 millions d’euros sera allouée par l’État pour accompagner les professionnels de la restauration dans leur mutation digitale, comme la création d’un site web pour les restaurants ou encore des formations aux réseaux sociaux. Cette dotation devrait prendre la forme d’un chèque digital dont le montant, les modalités d’attribution et d’utilisation seront fixées par le Fonds de modernisation pour la restauration.

Anaïs Digonnet, 13 octobre 2017