Ouvrir & Gérer son restaurant

4 façons d’augmenter le chiffre d’affaires de son restaurant grâce aux réservations en ligne

 Près d’un Français sur deux réserve sa table en ligne avant de se rendre au restaurant. Or à peine un restaurant sur trois propose ce service. Plus qu’un moyen de se démarquer de la concurrence, la réservation en ligne est un outil apprécié des consommateurs qui s’ancre de plus en plus dans les parcours clients modernes. Si vous avez fait le – juste – choix de proposer la réservation en ligne, voici trois astuces pour augmenter votre chiffre d’affaires.

#1 La réservation en ligne permet de faire du yield management

Pratique courante dans les domaines de l’hôtellerie et des transports, le yield management est une méthode d’ajustement des prix en fonction du taux de fréquentation et de l’affluence des clients. Les « happy hours » en sont une application concrète dans le secteur de la restauration. Certains restaurateurs sont allés plus loin en proposant des gestes commerciaux pour les réservations qui sont faites à des heures de faible affluence. À titre d’exemple, un établissement chic à Londres a par exemple mis en place une organisation tarifaire à trois niveaux avec un prix fort pour les jours les plus réservés de la semaine : les dîners du mercredi au samedi inclus ; un prix moyen (-15% du prix fort) lors des déjeuners du jeudi au dimanche ; un petit prix (-25% du prix fort) pour les déjeuners du lundi au mercredi. Ce dispositif permet de réduire ses pertes et ses chaises vides et donc, d’augmenter son chiffre d’affaires.

#2 L’élimination du no-show au restaurant grâce à la réservation en ligne

Le no-show peut entraîner une perte allant jusqu’à 30% de son chiffre d’affaires, il est donc vivement recommandé de mettre toutes les chances de son côté afin de s’en préserver et d’assurer la venue du client. Parce que l’une des premières cause de no-show est l’étourderie, la première disposition à prendre est de rappeler à vos convives qu’ils sont attendus. Cela est possible sans perdre de temps grâce aux fonctionnalités d’envoi automatique de SMS ou de mails de rappel, fonctionnalités dont les logiciels de réservation comme Zenchef sont pourvus.
Vous pouvez également mettre en place un système d’empreinte bancaire pour dissuader les convives susceptibles de no show. Cette précaution dissuasive vous garantira un revenu minimum versé par les clients en cas d’absence. Le  restaurant Maison de la Truffe et du Vin du Lubéron, client Zenchef, déclare qu’avec “l’empreinte bancaire Zenchef, j’ai réduit à 0% le no-show et ai même doublé mon remplissage avec près de 20% d’augmentation de chiffre d’affaires sur mon dernier exercice” !
Enfin, l’arme ultime contre le no-show et qui gagne en popularité reste le prépaiement. Il donne la possibilité aux restaurants de faire régler les menus spéciaux choisis au moment de la réservation. De quoi rappeler à l’ordre les convives les plus volatiles !

#3 La réservation en ligne, un moyen de fidélisation du client

« Fidéliser un client coûte toujours moins cher que d’attirer de nouveaux clients » : c’est la raison pour laquelle vous allez devoir exploiter au mieux toutes les données de clients que vous recueillez à travers votre module de réservation en ligne. Tout en veillant à rester conforme au RGPD, cela va sans dire. En remplissant leur demande de réservations sur un module Zenchef par exemple, outre les informations courantes telles que numéro de téléphone et adresse mail, vos convives peuvent préciser leurs préférences alimentaires, leurs allergies ainsi que la manière dont ils préfèrent recevoir vos informations (par mail ou SMS). Vous pourrez alors vous servir de ces informations pour diffuser des campagnes SMS ou des newsletters, en segmentant votre clientèle pour des communication ciblées. Vous pourrez ensuite communiquer des offres adaptées à vos convives, les inciter à revenir avec des actions originales, gâter vos habitués ou organiser des événements pour booster votre notoriété. Car plus de fréquentation revient, in fine, à un chiffre d’affaires plus élevé.

#4 Un réseau de distribution varié, pour plus de visibilité

Afin d’attirer de nouveaux clients, de nombreux restaurateurs font appel à des portails de réservations facturant des commissions dans une fourchette allant de 2€ à 2,5€ par couvert. Mais saviez-vous que 80% des réservations sont faites par des clients qui connaissent déjà votre restaurant grâce au bouche à oreille, guides, presse et réseaux sociaux ? Il ne serait donc pas inutile de repenser sa présence sur ces sites apporteurs d’affaires, voir de l’optimiser, et de faire appel à des canaux de réservations sans commissions. 

Par ailleurs, de plus en plus de clients réservent directement sur la page Google My Business des restaurants, et donc directement sur la page des résultats de recherche. Il est donc crucial d’y afficher une bouton de réservation. C’est la raison pour laquelle nous avons intégré notre solution de réservation sans commission sur les pages Google des restaurants utilisateurs, mais aussi sur leur page Facebook ainsi que sur d’autres portails comme MICHELIN Restaurants, Oubruncher, Newtable, Allomatch… L’idée est de limiter la dépendance des restaurants aux réservations avec commissions et donc de leur permettre d’optimiser leur chiffre d’affaires.

Clément Pommiès, 4 décembre 2019