Témoignages

Proposer du Chaï Latte à la carte de son restaurant

Consommé quotidiennement par la majorité des Indiens qui le font infuser dans du lait entier bouillant avec du sucre et de plus en plus apprécié par la clientèle française, le Chaï est un mélange de thé noir et d’épices apprécié pour son côté gourmand. Oxana Genel, chef de projet à L’École du Thé et tea sommelier pour Palais des Thés partage ses conseils pour proposer cette boisson nationale indienne dans votre restaurant.  

Pourriez-vous expliciter les spécificités du Chaï Latte ?

“C’est une boisson populaire de l’Inde appelée également le « Masala tea ». Elle est préparée traditionnellement par les Chaïwallah, marchands ambulants de thé, partout dans les rues, et consommée quotidiennement. La préparation consiste à infuser du thé noir en provenance d’Assam (au centre de la région du Nord-Est indien, ndlr) agrémenté d’épices et de sucre dans du lait bouillant. Le mélange des épices varie selon les régions, les plus courantes sont la cardamome, la cannelle, les clous de girofle, la muscade et le gingembre.”

Comment le mettre en avant dans son restaurant ?

“C’est une boisson d’hiver par excellence, réconfortante et agréable. Facilement adaptable à tout type de consommation, le Chaï Latte peut être préparé aussi bien avec du lait de vache, qu’avec les laits végétaux comme le lait de soja, lait d’amande, lait d’avoine… Il accompagne très bien les pains d’épices, ainsi que des desserts à base de noix de coco et de gingembre.”

Quel est l’intérêt d’avoir une carte à thé ?

“La carte de thé permet de mettre en avant la largeur de l’offre du restaurant, de manière experte et qualitative. Pour chaque thé une suggestion d’accords, d’associations peut être proposé ce qui déclenchera une vente additionnelle d’un met. Le thé peut animer les différents moments de la journée, par exemple le matin au moment du petit déjeuner avec les thés verts, le déjeuner en accord ou après le repas, l’après-midi pour le tea time avec des pâtisseries et enfin le soir, en cocktail ou en infusion, après le dîner. Il est également important de changer sa carte en fonction des saisons. Pour l’hiver on recommande des boissons gourmandes, épicés, réconfortantes. Pour l’été on privilégiera des boissons plus fruitées et fleuries, thés glacés… Une carte de thé qualitative peut aussi justifier des prix plus élevés, et donc générer plus de marge et de chiffre d’affaire. Il est important que le service soit à la hauteur, de manière à éviter l’effet déceptif, et surtout déclencher une nouvelle commande. Enfin, citer la marque servie est un gage de qualité, et rassure les consommateurs quant aux produits servis.”

Clémence Bodinier, 21 mars 2018

Vous aimerez aussi