Insolite

Comment bénéficier d’un buzz dans son restaurant grâce aux réseaux sociaux

Après le mannequin challenge, d’autres mouvements nés des réseaux sociaux s’incrustent en cuisine. Petit décryptage en ce début 2017.

Salt Bae, l’homme qui salait la viande comme personne

Quand le restaurant devient un théâtre

Qui a dit que saler un plat pouvait être ennuyeux ? À Dubaï, Nusret Gökce, chef au steak house le NursEt en a même fait une tendance culinaire ultra-photogénique. Tout commence en janvier dernier, lorsqu’il publie une vidéo sur Instagram le montrant en train de découper une viande avec dextérité et précision, avant d’ajouter une grosse pincée de sel dans une gesture tout à fait personnelle. Surnommé Salt Bae sur le web, l’homme a rapidement été caricaturé et imité pour le plus grands bonheur des producteurs de sel. 10 millions de vues plus tard, le chef vient de refaire à nouveau le buzz en pratiquant sa technique salée devant Leonardo DiCaprio, un cure-dent à la bouche ! De quoi prouver que la restauration peut emprunter quelques codes au théâtre. Les finitions d’assiettes ou de cocktails à la table du client sont en effet particulièrement apprécié par les clients qui sont souvent enclins à les filmer ou à les prendre en photo avant de les partager sur les réseaux sociaux. N’oubliez pas de leur demander d’identifier le restaurant (ou de le « tagguer »). Grâce à Zenchef, vous pourrez par exemple retrouver le cliché dans le fil Instagram de la plateforme et le repartager sur votre compte Facebook ou Twitter. Ou vous pouvez tout simplement demander à un de vos serveurs de prendre les traits du chef turc et filmer sa prestation, à l’image de notre client La Cevicheria à Paris.

Celui qui choisit ses chaussures en fonction de la couleur des desserts de Paris

Un bon moyen de référencer son restaurant auprès des foodies

La mode et la gastronomie s’inspirent souvent mutuellement. Un influenceur a décidé d’aller plus loin en associant une pièce indispensable de son dressing à sa gourmandise. Dal Spiegel, plus connu sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme Desserted_In_Paris parcourt les pâtisseries et les belles tables de la capitale à la recherche de bons et beaux desserts qu’il coordonne à ses mocassins, bottines et autres jolis souliers. Une petite prouesse esthétique à suivre quotidienne sur son compte Instagram ! Les restaurateurs peuvent aussi le contacter avec une photo de leur charriot à desserts afin que le jeune homme puisse préparer sa tenue en fonction avant de réserver.

 

Musique en cuisine

De Yannick Alléno à de la daube à la sauce rap

On dit souvent que la cuisine ressemble à une partition de musique. Thierry Marx en a même fait une belle comparaison : “On construit un plat comme un morceau de musique ou un tableau avec des reliefs, des trompe-l’oeil, des accords et des notes. Comme en musique, on accélère ou on ralentit le rythme.” Un tempo qu’a suivi la brigade de Yannick Alléno pour présenter ses voeux en 2017. Dans une chorégraphie rappelant le film-chorale Grease, son équipe a redonné vie à Olivia Newton Jones et John Travolta sur la musique You’re the one that I want, dans la belle salle du restaurant Ledoyen à Paris. Autre restaurant, autre ambiance, autre musique. Deux commis, visiblement très inspiré par le lexique de cuisinier, ont sorti Look at My Daub, un morceau de rap très bien ficelé et qui récolte déjà 23 370 vues sur Youtube. De quoi occuper votre personnel pendant les coupures !

 

Anaïs Digonnet, 3 février 2017

Vous aimerez aussi