Témoignages

Comment le restaurant Privé de Dessert a grandi avec Zenchef

Priv_de_dessert.jpgFinaliste du Grand prix des Jeunes Créateurs du commerce organisé par Unibail-Rodamco, les restauratrices de Privé de Dessert ont fait le pari d’imposer un concept de restauration novateur grâce à l’outil de réservations et de communication de Zenchef.

Privé de dessert en finale”. C’est le genre d’objet de newsletter qui nous incite à cliquer chez Zenchef pour savoir quel exploit ont encore réalisé deux de nos plus anciennes clientes. Depuis trois ans, nous accompagnons en effet Sephora Nahon et Sophie Journo, les pétillantes restauratrices dans leur quotidien de la gestion du restaurant Privé de Dessert. Le concept : des tables où les plats du menu ressemblent à des desserts version salée, et inversement.

Une salle complète à l’ouverture grâce à Zenchef

Une idée disruptive qui a tout de suite séduit les foodies de la scène culinaire parisienne, à l’ouverture de l’établissement en septembre 2013. “On a eu la chance d’avoir une salle complète dès le soir de l’ouverture. Nous avions décidé de prendre Zenchef, notamment pour le cahier de réservations et le site internet”, souligne Sephora qui n’hésite pas à nous recommander à ses confrères restaurateurs.

80% des réservations passent par le cahier de réservations en ligne de Zenchef

Elle ajoute : “Zenchef nous fait gagner du temps. Leur solution nous permet d’être le moins possible en contact avec le client pour la partie réservation qui peut être une tâche très chronophage dans le quotidien. Depuis trois ans, 80% des réservations passent par le bouton installé par Zenchef sur le site internet de Privé de Dessert. Les 20% restants correspondent à la clientèle de passage. “On ne répond au téléphone uniquement pendant le service, notamment pour les gens qui nous préviennent qu’ils risquent d’avoir du retard. Nous avions même mis une adresse email au cas-où, mais on ne l’utilise pratiquement pas car la réservation en ligne est entrée dans les habitudes de notre clientèle.”

“Nous avons près de 5000 clients dans notre base Zenchef”, Sephora Nahon, co-fondatrice de Privé de Dessert

Autre avantage pour Sophie, Sephora, accompagnées de leur nouveau chef Alexis Hattiger, diplômé de l’école Ferrandi : la newsletter qu’elles peuvent envoyer à un fichier clients qualifié grâce aux nombreuses réservations en ligne effectuées. “Nous avons près de 5000 clients dans notre base Zenchef. Nous utilisons la newsletter pour chaque annonce, chaque nouvelle carte ou pour annoncer que nous sommes en finale d’un concours par exemple. Nous nous sommes rendu compte que chaque communication augmentait le nombre de réservations.”

Des avis en messages privés : un plus pour le restaurant Privé de Dessert

La politique de Privé de Dessert est de ne pas répondre aux avis. Mais les restauratrices apprécient ceux qu’elles reçoivent en message privé grâce à Zenchef. “ Déjà, si le client prend la peine de laisser un message, on préfère qu’il nous le soit adressé directement plutôt qu’il le relaie sur des sites de recommandations. Ensuite, s’il fait part de son mécontentement, ce message privé évite que cette mauvaise publicité nous fasse du tort de manière publique, sur des sites d’avis par exemple.”

Le restaurant Privé de Dessert bientôt en province

Pour Privé de Dessert, le succès continue. Les deux restauratrices étaient en finale du Grand prix des Jeunes Créateurs du commerce organisé par Unibail-Rodamco. En janvier dernier, les jeunes femmes ont lancé PDD 2 dans le 2e arrondissement, qui ne vend que des viennoiseries salées. Avant de peut-être ouvrir deux autres adresses à Paris, en province et de répliquer le concept à l’étranger, toujours accompagnées de Zenchef !

 

Heba Hitti, 8 juillet 2016