Tendances

Comment les restaurateurs peuvent intéresser la jeune génération au vin

Produit culturel par excellence et source de marge importante pour les restaurateurs, le vin connaît pourtant une baisse de sa consommation (-4,3% de bouteilles de 75cl achetées entre 2014 et 2015). Des indicateurs qui ont poussé les professionnels à s’intéresser à la relation de la Génération Y au vin pour inverser la tendance. Audrey Bourolleau, déléguée générale de Vin & Société.

Quelle est la principale conclusion de l’étude Ifop/Vin & Société réalisée à l’occasion de Vinocamp 2016?

Conservatisme oenologique pour la Génération Y française 

“On pensait que les jeunes générations se tourneraient vers Internet et les réseaux sociaux pour satisfaire leur curiosité en vin. Or, ils sont beaucoup plus nombreux à chercher l’information auprès de leur famille et entourage. En effet, 63% pensent que le vin s’apprend en famille. Résultat : les jeunes français reproduisent les valeurs et les habitudes de leurs parents.

Quelles sont les principales problématiques dans la compréhension du vin de la génération Y ?

Les jeunes n’ont pas de mots pour parler du vin

3 jeunes français sur 10 déclarent s’y connaître en vin et ils sont tous aussi peu nombreux à se sentir capables de parler du vin. Les principales problématiques sont que les jeunes générations n’arrivent pas bien à décrire les goûts et les arômes (45%) car ils disent ne pas avoir le vocabulaire adapté.”

Est-ce que les restaurateurs peuvent quand même jouer un rôle dans la transmission des valeurs et des habitudes de consommation du vin ?

Transmission de génération en génération

“D’après l’étude, il s’avère que les jeunes français sont assez conservateurs sur leurs méthodes de découverte du vin puisque 40% des personnes interrogées se tournent vers leur entourage. Lorsqu’on veut que les jeunes consomment du vin, il faut arriver à intéresser leur aînés. Le rôle des restaurateurs est de redonner du savoir sur le vin, transporter toute cette culture et cette histoire, remettre le vigneron au coeur du dispositif, raconter l’histoire du vignoble et passer le témoins aux aînés. Lorsque les jeunes ont bénéficié d’une transmission sur lac connaissance du vin par leurs parents, on remarque qu’ils sont 76% à vouloir faire de même.”

A quel moment de la journée les 18-30 consomment-ils le plus de vin ?

Le vin toujours associé au repas mais pas forcément à la fête

“Pour 73% des jeunes français, l’image du vin est associée au repas, il y a d’ailleurs un vrai engouement pour l’oenotourisme et la recherche de destinations  La consommation à l‘apéritif est une pratique émergente (12%) mais elle entraîne toujours trois ou quatre accompagnements alimentaires, ce qui peut être intéressants pour les concepts de bar à vin. Enfin, le vin est moins synonyme de fête (13%) si on compare aux images des alcools forts (62%) et à la bière (43%).”

Heba Hitti, 9 novembre 2016