Ouvrir & Gérer son restaurant

Créer ou reprendre un restaurant ?

Qu’est-ce qu’un fonds de commerce, un pas de porte, un CDI, un droit au bail ? Toutes ces questions que les futurs chefs d’entreprise se posent avant de créer ou de reprendre un restaurant, les professionnels de chez Chasseur de Fonds, partenaire de Zenchef, ont décidé d’y répondre à travers un livre, nous les avons interrogés.

Adeline Desthuilliers et Maud Guettier, deux expertes-comptables et Mahmoud Ali-Kodja, spécialiste de la transaction hôtelière ont réuni leurs compétences autour d’un livre “Créer ou reprendre un restaurant”, paru fin janvier. Après vingt ans d’expérience, ils ont décidé de rassembler leurs expériences et de donner des pistes au travers de leur propre savoir et pour aller plus loin des liens fiables via le site du gouvernement pour aider ces restaurateurs souhaitant devenir chef d’entreprise.

Créer ou reprendre un restaurant ?

“Cela va dépendre de la localisation. En région parisienne il va être plus difficile de créer car il faut trouver des locaux adaptés, il faut être aux normes, normes ERP par exemple. Mais attention, reprendre un pas de porte qui n’était pas un restaurant devra être mis aux normes aussi. Créer demande un gros investissement et là où il y a moins de places c’est donc plus difficile. A Paris toujours, il faut mieux créer une grosse entité, avec un gros volume de couverts pour rentabiliser rapidement les investissements qui sont plus importants en création qu’en reprise.”

A combien peut-être estimé le coût de la création ou la reprise d’un restaurant ?

Le coût dépend de son expérience et de sa technicité. Par exemple, il est possible de faire son business plan soi-même mais il doit tout de même être validé auprès d’un expert-comptable. Il faut toujours poser des questions, se faire accompagner pendant son projet permet d’être aidé, ce qui peut avoir un coût, certes, mais qui peut aussi éviter des déboires.”

Quelles précautions doit prendre le restaurateur avant d’ouvrir son restaurant ?

“Il faut être très vigilant sur son bail, sa durée, mais également sur le choix de sa forme sociale. La partie responsabilité avec la caution est très importante aussi. Beaucoup de restaurateurs choisissent la SARL par sécurité, pour limiter leur responsabilité mais en donnant leur caution personnelle, ils deviennent responsables. Pourtant il existe des possibilités, certains organismes donnent cette garantie.”

Quelle est la partie la plus difficile à gérer pour le restaurateur ?

La partie gestion est souvent complexe pour les restaurateurs. La plupart sont des cuisiniers, un métier à part entière et le métier de chef d’entreprise devient ainsi un métier supplémentaire. Ils apprennent sur le tas, ils n’ont pas de formation à être chef d’entreprise, ce qui peut être une difficulté.”

Créer ou reprendre un restaurant traditionnel, Adeline Desthuilliers, Maud Guettier et Mahmoud Ali-Khodja, 9,99€

Clémence Bodinier, 1 mars 2018

Vous aimerez aussi