Créer & Gérer son restaurant

Des aides pour les restaurants victimes d’Irma aux Antilles

Après le passage d’Irma, les syndicats tentent d’apporter leur soutien aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration des deux îles des petites Antilles, fortement touchées par l’ouragan.

Par voie de communiqué, l’Umih a fait savoir que les organisations professionnelles du secteur des CHR ont sollicité des mesures d’urgence pour les établissements touchés par l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Objectif : aider les professionnels et leurs salariés à relever la tête alors que les dégâts sont dramatiques.

Des aides exceptionnelles pour ceux qui cotisent à HCR Santé et Prévoyance

HCR Santé et HCR Prévoyance devraient donc déclencher des mesures d’aide aux entreprises sinistrées et à leurs salariés. Concrètement, dès que l’état de catastrophe naturelle sera déclaré, les salariés sinistrés en poste et cotisant à cet organisme au moment de la catastrophe, pourront bénéficier d’une aide exceptionnelle. Les syndicats et autres associations professionnelles continuent de solliciter une majoration de ces aides afin qu’elles soient à la hauteur de ce drame.

Les organisations professionnelles demandent un moratoire sur les charges sociales

Pour compléter ces mesures mises en place par la profession, les organisations professionnelles du secteur demandent la réactivation de la Cellule de continuité économique pour les territoires touchés et souhaite que soit mis en place un moratoire sur les charges sociales, les taxes et les impôts dus.

En effet, Saint-Martin serait détruite à 95% et on recense environ 200 restaurants sur l’île. L’ouragan José qui emprunte le même chemin qu’Irma risque d’augmenter les dommages déjà causés aux restaurants des deux collectivités d’outre-mer tricolores.

Anaïs Digonnet, 8 septembre 2017