Créer & Gérer son restaurant

Emploi dans l’hôtellerie et la restauration : Pôle Emploi fait le bilan

Le 28 décembre dernier, Pôle Emploi a publié une étude sur les dynamiques et perspectives d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration

De nombreux emplois créés entre 2005 et 2017

En 12 ans, le secteur a fait eu une augmentation de 25% du nombre d’emplois, notamment dans la restauration . Il représente un million de salariés qui travaillent dans près de 172 000 établissements. 75% sont dans le domaine de la restauration. D’ici à 2022 Pôle Emploi prévoit que 308 000 postes seront à pouvoir.

Des restaurants touchés par le turnover

À cause de la forte saisonnalité des emplois notamment pour les extras et du turnover, l’ancienneté dans l’entreprise est assez faible dans la quasi-totalité des métiers de l’hôtellerie-restauration, à l’exception des cadres et des patrons d’établissement. En moyenne, les salariés y sont plus jeunes que dans l’ensemble des secteurs (40% ont moins de 30 ans). Le recours à l’apprentissage, aux CDD et aux emplois saisonniers y est plus élevé que dans l’ensemble de l’économie. En 2016, près de 600 000 offres d’emploi dans ce secteur avaient été diffusées sur Pôle Emploi.

Des spécificités selon les métiers

  • Les difficultés de recrutement sont plus ressenties sur les cuisiniers, les maîtres d’hôtel ou encore les sommeliers qui ont des compétences très spécifiques.
  • L’embauche de serveurs ou aide de cuisine concerne majoritairement des jeunes actifs,, de personnes avant au chômage ou ayant une formation variée, par forcément relative aux études en CHR.
  • Les métiers de cadres et maîtrise de l’hôtellerie et de la restauration recrutent principalement des diplômés du secondaire ou du supérieur, pouvant être jeunes ou plus expérimentés
Anaïs Digonnet, 8 janvier 2018