Digitaliser son restaurant

Faire vibrer les cinq sens des food bloggers pour les convaincre de la qualité de votre restaurant

Les conseils des blogueurs spécialisés dans les restaurants influencent énormément ceux qui recherchent les meilleures tables. Leurs publications remplies de détails croustillants font souvent saliver les papilles. Les restaurateurs doivent donc porter une attention particulière à ces auteurs pour leur faire vivre la meilleure expérience culinaire possible.

2# Ils veulent vivre une expérience unique

À la recherche d’émotion et de d’esthétisme 

“Miam”, c’est ainsi qu’AnneSo de MilleLyons a appelé sa rubrique dédiée aux restaurants. Un nom tout trouvé qui rappelle l’onomatopée d’un gourmand rassasié. Le “crunch” de Lyon CityCrunch rappelle quant à lui le croquant des oignons grillés disposés sur un ceviche ou le bruit que fait la cuillière qui craquèle la surface d’une crème tout juste brûlée.

 

Les blogueurs spécialistes des restaurants aiment les petits détails

Des mots qui rappellent qu’un “food blogueur” écrit avec ses cinq sens et sa passion pour la gastronomie. Alors quand il se déplace au restaurant, il s’attend à une émotion du palais, des éclats dans les yeux, des arômes olfactifs disruptifs, des textures succulentes, des bruits de table aguicheurs, en résumé de quoi lui permettre de détailler au mieux les plats et l’ambiance du restaurant.

Le contenu de l’assiette doit être cohérent avec les prix du menu

La rédactrice de Papilles et Pupilles confie se mettre à table dans l’espoir de vivre “un vrai moment d’émotion”. AnneSo de MilleLyons, qui cible les 25-40 ans urbains de la région de Lyon, ajoute qu’elle aime aussi que “l’esthétisme” soit au rendez-vous à la fois du point de vue du cadre, du service, de l’assiette. “Le tout en cohérence avec les prix” nuance Ludovic Girodon de Paris ZigZag, dont le blog évoque les endroits secrets de la capitale permettant aux Parisiens curieux de découvrir leur ville autrement.

 

Anaïs Digonnet, 30 novembre 2016