On parle de Zenchef

Jérémie Izarn, un client de Zenchef devenu gagnant de Top Chef

Hier soir, Jérémie Izarn, client Zenchef depuis 2014, a gagné la finale de la saison 8 de l’émission Top Chef ! Le chef-restaurateur au béret revient sur cette victoire, ce qui va changer dans son établissement la Tour des Sens à Tencin (Isère) et son utilisation de Zenchef.

Après avoir été évincé de la brigade du MOF Philippe Etchebest, puis avoir rejoint celle de l’étoilé Michel Sarran, vous étiez l’outsider de cette finale. Cette victoire est donc une surprise ?

« Oui et non. J’ai donné mes tripes sur cette finale et Francky est un grand compétiteur. Mais un concours reste un concours, on est jugé à l’instant T. En tout cas cette finale était sans aucun doute un des moments les plus intenses. On retrouve les copains avec qui on travaille ensemble et on cuisine pendant dix heures d’affilée. Et puis c’était une petite revanche sur la décision de Philippe Etchebest. On a vécu des moments géniaux, quand il a fait ce choix, je l’ai compris et respecté mais cela m’a donné envie de le faire mentir. Cela fait partie des tournants qui m’ont aidé à me dépasser. »

Qu’est-ce qui était le plus dur pendant Top Chef ?

« L’épreuve des enfants ! J’avais choisi de cuisiner le poulpe et le retour des enfants était dur à entendre. Pas aussi dur qu’un critique culinaire, mais ils n’ont pas de filtre, pas d’analyse, donc c’est vraiment soit ils aiment, soit ils n’aiment pas. » 

Top Chef, c’est une émission de cuisine où on construit aussi sa notoriété. Comment gérez-vous votre image et celle de votre restaurant ?

« J’ai pris conscience de l’importance des réseaux sociaux à l’ouverture de mon restaurant (La Tour des Sens, à Tencin, ndlr). Comme je suis très porté sur l’humain,  je reste très attentif au retour des gens sur ce que je publie, que ce soit le menu, l’actualité relative à mon restaurant, les photos des plats. Je travaille sur les réseaux sociaux avec mon tonton, ce n’est pas toujours facile, mais on s’accroche. En débutant Top Chef, je me suis vite rendu compte qu’il ne fallait pas tout mélanger, entre la e-réputation de mon restaurant et l’image du candidat de l’émission de M6 et donc j’ai créé un profil dédié où j’étais très content de pouvoir lire les commentaires des gens et leurs encouragements. »

« Zenchef, c’est la facilité de gérer les réservations en ligne », Jérémy Izarn, client Zenchef et vainqueur de Top Chef

Qu’est-ce qui va changer dans votre restaurant après Top Chef ?

« Ce qui va changer, c’est ma cuisine. Top Chef m’a apporté une certaine liberté, cela m’a permis de me débrider par rapport aux axes culinaires pré-établis. Parfois, pendant l’émission, j’ai tenté certains coups de poker, sans code ou carcan et c’est là où je me suis fait le plus plaisir. »

Vous êtes client Zenchef depuis 2014. Qu’est-ce que cette solution vous apporte au quotidien dans votre restaurant ?

« Zenchef, c’est la facilité de gérer les réservations en ligne. Nous avons tous un smartphone qui nous donne la possibilité de gérer mille choses plus facilement. Quand on est à l’extérieur du restaurant, on peut gérer les réservations dans l’instant, sans remettre les choses à plus tard, c’est un outil génial pour gagner du temps. »

Qui gérait les réservations pendant l’émission ?

« Ma femme ainsi que tout l’administratif. Hier soir, pendant la finale, mon téléphone sonnait toutes les secondes pour me prévenir d’une nouvelle réservation. Là, j’en ai 450 à gérer, je me réserve une heure pour y répondre cet après-midi (rires). »

Anaïs Digonnet, 20 avril 2017