Insolite

Les 10 pires clients de restaurants [2/2]

Combien de fois ils vous ont fait monter la moutarde au nez ces clients malpolis, radins, sans-gêne, indécis, irrationnels et on en passe ? Suite de notre petit tour d’horizon des dix pires convives que vous avez pu rencontrer dans l’exercice de votre métier au restaurant. 

#6 Les amis du critique gastronomique ou pire, les critiques gastronomiques

Cet avènement des blogueurs, blogueuses, foodistas, instagrameurs, instagrameuses, commence sérieusement à faire tourner la tête à plus d’un ! 1000 followers et ils se prennent pour Thierry Marx bis et consorts. Du coup, voilà que se répandent des coups de pression type « Si vous ne m’offrez pas le dessert, je toucherais deux mots pas doux du tout sur votre restaurant à la soeur de la meilleure amie du cousin de mon beau-frère qui a une page Facebook culinaire« .

Cool, dites-lui ce qu’il vous plaît. « En ce qui me concerne, je trouve qu’être populaire sur les réseaux sociaux, c’est comme être riche au Monopoly. »

#7 Les profiteurs radins

Ils peuvent arriver par groupe de 5/10/15 même plus et commander une ridicule assiette de burrata pour 10 et 3 bières grand maximum puis ils s’attarderont des heures après avoir fini leurs consommations. Et sur un billet de 100€ pour une addition de 99€, vous pouvez être certains qu’ils voudront récupérer le précieux euro. Enfin, on retrouve dans cette catégorie ceux qui font un stop dans votre restaurant juste pour profiter des toilettes…

Petite observation : aller au restaurant, c’est chercher à vivre de nouvelles aventures culinaires dans une ambiance conviviale et chaleureuse où le proverbe « il n’y a pas de petites économies » n’a tout simplement pas sa place.

#8 Les innocents persécutés

La carte bleue ne fonctionne pas ? C’est la faute du terminal ou alors celle du serveur. Ils se sont vus servir un verre de vin au lieu d’un verre d’eau ? La commande a mal été prise. Vous l’aurez compris, ces clients ne sont responsables de rien, ils sont la pureté incarnée et c’est le monde qui les entoure qui est en faute !

Victimes narcissiques, votre opinion n’est pas notre réalité. Merci de nous épargner votre comédie dramatique et d’assumer les circonstances que vous avez crées.

#9 Les bambins turbulents et leurs parents

Ne vous fiez pas à leur petite taille et à leurs minois de chérubins, ils sont des dangers sur pattes ! Parce que les enfants sont des enfants, ils vont vouloir jouer partout et tout le temps, ils vont courir entre les tables, crier, surgir de nulle part, renverser leurs boissons… Un peu compliqué de faire son travail dans ces conditions, surtout quand on se promène avec des plateaux chargés de plats chauds ! Et garde à vous si vous osez en toucher mot aux  parent ; car à leurs yeux, Jean-François-Xavier et Marc-Antoine sont des anges i-rré-pro-cha-bles !

Clients parents-enfants, Super nanny c’est sympa, mais seulement à la télé…

#10 Les chapardeurs audacieux

Rappel : le restaurant est un lieu où l’on vient passer un moment convivial et savourer un repas; ce n’est en aucun cas un supermarché. Et pourtant, de nombreux clients y font leurs courses : salières, poivriers, verres, plantes vertes de décoration, bougies…tout y passe, même des objets insolites type poubelles ou brosse des toilettes.  Très fort de traverser le restaurant avec d’ailleurs ! Mais parfois, ce sont les clients eux-même qui se font détrousser par d’autres clients. Et oui, on a en déjà vu certains piquer les plats des voisins pendant une visite aux toilettes ou repartir avec un manteau et parapluie différents de ceux avec lesquels ils étaient venus.

C’est ça les chapardeurs, tout est bon à prendre ! 🙂

La première partie ici…;)

Heba Hitti, 5 juin 2017

Vous aimerez aussi