Ouvrir & Gérer son restaurant

Multiplier les temps d’accueil dans un restaurant : les clés du succès en 2017 ?

Occuper différents temps de restauration demande une certaine adresse, pour gérer le personnel, les menus, les livraisons dans votre restaurant. Cependant, cette amplitude pourrait vous permettre de toucher de nouveaux clients.

Le click&collect pour améliorer encore plus l’expérience client au restaurant

Pour Nicolas Nouchi, de CHD Expert, les restaurateurs devront également passer par le “click&collect” en 2017 pour répondre au nomadisme et au temps limité du consommateur pour prendre ses repas. Ce service ressemble au “drive” mis en place dans les supermarchés. Les clients commandent à manger et règlent l’addition depuis leur téléphone, un ordinateur ou une tablette, pour une heure précise. Arrivés au restaurant, ils n’ont qu’à retirer cette dernière, déjà prête, sans avoir à payer, ni attendre.

Gardez le contact physique avec votre client

Le client a le temps de choisir sans sentir l’empressement du serveur pour la rotation de ses tables et peut peut-être décider d’acheter plus de plats que s’il était pressé. Contrairement à la livraison, le restaurateur garde aussi un contact physique avec le client au moment où il vient récupérer sa commande.

Investir dans de nouveaux temps de restauration en 2017

Le petit-déjeuner à l’honneur

Autre idée : ouvrir son restaurant à différents moments de la journée, et en dehors du déjeuner et/ou dîner. Il est possible de capitaliser sur d’autres temps de consommation comme le petit-déjeuner. Le label Tables & Auberges vient d’ailleurs de lancer un trophée autour du premier repas de la journée. “La restauration du matin est un vrai sujet, notamment si son établissement accueille des touristes anglophones qui aiment quelque chose de consistant pour commencer la journée”, souligne Florent Poirson, consultant en restauration pour CHR Consulting

Brunch ou tea time ?

Concept pas encore éprouvé en France, le brunch du week-end est aussi en train de conquérir de plus en plus d’établissements qui souhaitent attirer une clientèle de lève-tard et familiale. Sans oublier les cartes dédiées aux tea time, ces goûters à l’anglaise, qui se multiplient en dehors des restaurants d’hôtel.

Et si vous transformiez votre restaurant en espace de co-working ?

Les after-work séduisent toujours à condition de renouveler l’offre planches et/ou tapas avec d’autres types de finger food. Enfin, “les restaurants qui sont entourés de bureaux peuvent aussi proposer leur établissement pour des réunions et se transformer en espace de coworking”, ajoute celui qui est aussi à la tête du restaurant Mazzucco à Paris. La start-up FrenchWork propose ce service aux restaurants. Les travailleurs nomades paient 10 euros pour en profiter et la moitié est reversé à l’établissement.

Heba Hitti, 12 janvier 2017

Vous aimerez aussi