Tendances

Parler de la carte des vins sur les réseaux sociaux pour attirer des clients au restaurant

Or rouge, rosé ou blanc, la consommation de vin est intimement associée au repas, notamment pour 58% des jeunes de 18 à 30 ans, membres de ce qu’on appelle aujourd’hui la Génération Y (étude 2016 Ifop / Vin & Société).

Des chiffres qui démontrent une réelle opportunité pour les restaurateurs de communiquer sur leur carte des vins via les réseaux sociaux. Objectif : attirer cette nouvelle clientèle au pouvoir d’achat grandissant. A condition d’adopter un ton plus léger que ce soit sur Facebook ou Instagram. Explications avec Florentine Mähler Besse, Doctorante en Sciences du Langage sur le vin à la Sorbonne-Paris.

3# Laisser la parole au sommelier

Privilégier l’humour pour parler du vin

« Il y a beaucoup de « buveurs d’étiquettes » à la recherche de la petite histoire ou du détail. Il ne faut hésiter à laisser la main au sommelier et à lui demander de prendre en photo l’étiquette des bouteilles et de la décrire avec une pointe d’humour ou un ton décalé à travers une anecdote amusante, plutôt que de rester seulement sur le goût ou de le décrire de manière technique. Le but est vraiment de “dés-expertiser” le vin et de l’ancrer dans le quotidien, notamment pour toucher la Génération Y.”

4# Varier les hashtags

Vin avec vue

« Sur Instagram, on retrouve beaucoup en ce moment le hashtag #winewithaview (« du vin avec une vue, en en anglais », ndlr) qui montre le cliché d’un verre ou d’une bouteille de vin avec une photo de vacances ou celle du terrasse. A travers ce hashtag, les gens montrent qu’ils ont quelque chose à partager en plus du vin. C’est aussi une belle opportunité de mettre en avant la terrasse d’un restaurant, la vue depuis un rooftop ou celle d’un restaurant de plage ou de montagne. Cette tendance amène aussi une touche de modernité au fait que la dégustation du vin fasse partie des arts de la table. Les restaurateurs ne doivent pas hésiter à ajouter des hashtags comme #instafood ou #foodporn car le vin est encore très associé au repas. Enfin, Instagram étant un réseau social mondialisé, utiliser un terme en anglais pour créer son hashtag est un moyen de toucher un public beaucoup anglophone pour le faire venir dans son restaurant. »

5# Se laisser aller au selfie

Remettre l’humain au coeur de la dégustation du vin au restaurant

« Quand on parle du vin, on oublie de parler de l’humain. Parfois, on va montrer le vigneron certes, mais beaucoup moins souvent celui qui déguste. La republication d’un selfie (autoportrait en français, ndlr) permet par exemple de montrer le consommateur attablé au restaurant et de parler du vin avec des valeurs moins figées. L’aspect mythique des grands crus et autres armoiries mélangés avec l’humain permet de rajeunir l’image du vin.

Heba Hitti, 21 novembre 2016