Ouvrir & Gérer son restaurant

Restauration : Pourquoi le Doggy bag est-il tabou en France ?

Rappelez-vous : une loi « bio déchets » imposera en 2016 aux restaurants qui servent plus de 180 repas par jour de trier et de valoriser leurs déchets alimentaires. Alors que les statistiques montrent qu’un client gaspille en moyenne 211 grammes de nourriture par repas (1) en mangeant dans un restaurant, le doggy bag apparaît clairement comme une solution pour réduire ce gaspillage alimentaire. Selon le gouvernement, le doggy bag permettrait ainsi de diviser par deux le gaspillage alimentaire issu du secteur. Pourtant, cette pratique très démocratisée aux États-Unis ou en Angleterre reste méconnue voir taboue en France. Pourquoi les clients sont-ils réticents ? Zenchef a tenté de mener l’enquête pour vous !

 

Pourquoi vos clients peinent à adopter le Doggy Bag ?

Un problème culturel

Le principal frein à la démocratisation du doggy bag en France est qu’il n’est tout simplement pas dans la tradition française d’emporter les restes chez soi – à la différence des anglo-saxons qui y ont recours régulièrement.

Il est vrai que les portions des plats aux États-Unis sont plus imposantes qu’en France mais, vous l’aurez remarqué, la raison principale vient plutôt du fait que les Français ont un rapport différent à la façon de s’alimenter. Un aliment entamé est malheureusement considéré comme un « déchet ». De plus, chez les catégories populaires, il est culturel de finir son assiette par politesse.

stereotype francais

Une appellation handicapante

La présence du nom « dog » (chien en anglais) rends l’appellation peu glamour et dévalorisante. Beaucoup de clients l’associent encore à cette pratique où les restes alimentaires servaient à nourrir le chien (d’où son appellation anglaise « doggy bag ») – une image qui a tendance à ternir le concept et freiner les Français au changement.

chien

Un concept de « radins »

Au sein des populations les plus aisées, demander ses restes serait associé à une certaine forme de mendicité. Selon l’étude YouGov (2), 15,1% de la population verrait le doggy bag comme une pratique « qui fait radin » – cela expliquerait pourquoi 24% de vos clients se disent être gênés de vous demander les restes à emporter.

mendicité

Une image dégradante

La France est un pays de haute gastronomie ce qui explique pourquoi, pour une grande partie des Français, il est « inconcevable » de manger chez soi un plat réchauffé qui nous a été préparé avec soin par un Chef. Le refus d’avoir recours au doggy bag est ainsi expliqué par la volonté de respecter votre cuisine et votre travail.

smiley degout

Le doggy bag à la conquête des Français

A partir du 1er janvier 2016, les restaurants qui servent plus de 180 couverts par jour et qui ne valoriseront pas leurs déchets se verront à défaut infliger de lourdes amendes.

Si le doggy bag est encore très peu répandu, 90% des Français sont conscients que cette pratique est un bon moyen de lutter contre le gaspillage (2). Une statistique optimiste qui laisse à présager que dans un contexte actuel de crise et de lutte contre le gaspillage, il est possible de lever le blocage culturel des Français. La clé est néanmoins dans vos mains, chers restaurateurs ! C’est vous qui avez la possibilité d’aider vos clients à surmonter leur gêne en mettant en valeur le concept du « doggy bag » et en le rendant positif pour relancer cette pratique !

Sources:
– (1) « Gourmet bag, le doggy bag à la française », Octobre 2014
– (2) « Sondage Yougov: les Français et la pratique du doggy bag ».

Doggy Bag tabou en restauration

 

Comment réagissent vos clients à l’idée de la mise en place du Doggy Bag ? On attend vos commentaires!

Zenchef, 17 juillet 2015