Ouvrir & Gérer son restaurant

5 conseils pour recruter des saisonniers dans son restaurant

En juin 2019, le premier ministre Édouard Philippe annonçait un système de bonus/malus sur les contrats courts avec pour conséquence des sanctions pour les entreprises qui y font appel de manière récurrente. Pourtant, en raison de la saisonnalité des besoins, les professionnels de la restauration sont très souvent contraints d’employer en CDD. D’ailleurs le secteur est l’un des plus gros utilisateurs de ce type de contrats pour pallier au manque de personnel lors de ces périodes saisonnières. Zenchef vous donne donc 5 conseils pour recruter cette main d’oeuvre particulière.

#1 Publiez des offres d’emploi saisonnier sur des sites spécialisés

Quand vous recherchez des saisonniers, votre première approche devrait être de cibler les réseaux sur lesquels vous souhaitez diffuser vos offres. Il existe aujourd’hui une multitude de jobboards (sites de recrutement référençant toutes les offres d’emploi et sur lesquels les personnes peuvent postuler) au sein desquels certains sont spécialisés dans les contrats à courte durée, comme par exemple seasonpros.com, saisonnier.fr.
Ces sites donneront à vos offres saisonnières une meilleure visibilité puisqu’elles ne seront pas noyées dans les offres de CDI, de stages ou d’alternances. Un avantage supplémentaire : certains d’entre eux sont gratuits. Les agences d’intérim peuvent aussi vous être utiles car elles ne vous enverront des candidats pour des missions ponctuelles selon vos besoins et leurs compétences.

#2 Pensez à la cooptation

Lorsque les candidatures n’affluent pas, certains restaurateurs n’hésitent pas à demander de l’aide auprès de leurs employés pour trouver des candidats. Ce processus s’appelle la cooptation, ou « recrutement par recommandations ». Cette méthode consiste à éventuellement embaucher quelqu’un qui vous a été recommandé par un « parrain » salarié chez vous. Ce système permet un gain de temps et d’argent non négligeable. En effet, il sera moins cher qu’un cabinet de recrutement et vous permettra de trouver des personnes de confiance. Certaines entreprises offrent même une récompense au « parrain ». Apple, par exemple, offre 900€ au salarié lorsque la personne recommandée a été embauchée. Mais vous pouvez aussi bien offrir un carnet de chèques cadeaux, par exemple. De quoi motiver ses salariés à aider son patron pour trouver la perle !
Dans le cadre de la cooptation, la personne recommandée va intégrer le processus de recrutement classique avec des entretiens, etc.

#3 Utilisez le crowdsourcing

Après le crowdfunding, ou « financement participatif », le crowdsourcing, appelé aussi « recrutement collaboratif », est en train de gagner en popularité dans le domaine des recrutements. Il désigne l’action de promouvoir une offre d’emploi à travers tous les canaux possibles, et de faire appel au grand public pour trouver des candidats.
À titre d’exemple, vous pouvez envoyer vos offres d’emploi sur des plateformes spécialisées en recrutement collaboratif telles que crossyjob.com. Cette dernière s’est spécialisée dans le recrutement de jeunes talents.
Si les deux méthodes semblent identiques sur certains points, notez que le crowdsourcing est à distinguer de la cooptation. Effectivement, le crowdsourcing n’utilise que les canaux digitaux et demande de l’aide à une plus large communauté. La cooptation quant à elle n’a recours qu’aux salariés déjà présents dans l’entreprise.

#4 Boostez vos offres d’emploi sur les réseaux sociaux

Grâce aux réseaux sociaux, le recrutement peut bénéficier d’une plus grande visibilité auprès d’une plus large audience. En effet, depuis l’arrivée des nombreux jobboards comme Indeed, les réseaux sociaux se sont mis à la page en proposant un service de publication d’offres d’emploi. Désormais, la page professionnelle de votre restaurant sur Facebook et/ou LinkedIn comporte un onglet « Offres » et « Offres d’emploi » respectivement, où vous pouvez y publier vos offres d’emploi.

Même Google s’est mis à proposer ce service avec sa plateforme Google Carrières. Cependant, d’autres restaurateurs préfèreront se tourner vers Instagram pour cibler des candidats ayant un profil similaire à celui que reflète leur communauté d’abonnés. Si vous souhaitez recruter grâce à Instagram, vous avez tout intérêt à poster des photos de votre restaurant et/ou de vos équipes afin d’humaniser votre établissement mais aussi d’exposer une bonne cohésion d’équipe pour séduire les futurs postulants.

#5 Proposez un logement

Une des causes de la difficulté à recruter des saisonniers réside dans le fait que ces derniers ne trouvent pas de logement dans la région touristique dans laquelle ils sont sollicités. Et haute saison oblige, les disponibilités sont réduites et les loyers sont élevés surtout pour un salaire de saisonnier. Cela constitue une véritable barrière logistique mais aussi financière pour les candidats. Ainsi, pour attirer des recrues, vous avez tout intérêt à proposer quelques solutions de logements, et surtout, à les mettre en valeur dans vos offres d’emplois.

Face à l’ampleur du problème, les mairies ont parfois été contraintes d’intervenir. C’est le cas du maire d’Arzon, Roland Tabart. En effet, il a mis en place des conteneurs aménagés dans différents lieux, et partagés entre étudiants et saisonniers : « Ici, nous on loue 3 appartements pour les saisonniers : pour le second de cuisine, pour les chefs de rang. On aimerait en louer plus, mais on ne trouve pas.. ou trop cher : à 400 euros la semaine, on ne peut pas loger les gens… » (extrait d’un podcast HitWest).

Dans les Pays de la Loire, le Président du comité régional de tourisme est même allé jusqu’à proposer d’ouvrir des lycées pour héberger les saisonniers.

Camille Bacquaert, 10 juillet 2019

Vous aimerez aussi