Tendances

Un étudiant ouvre un restaurant… dans sa chambre universitaire

Jonah Reider a pris l’habitude de cuisiner pour ses amis, avant d’élargir sa «clientèle» à tous les étudiants du campus. Après quelques articles de presse, c’est désormais tout New-York qui se presse dans son logement étudiant.

Insolite : Un restaurant dans sa chambre universitaire

Jonah Reider est étudiant à l’université de Columbia et il s’est fait un nom sur le campus de la prestigieuse université new-yorkaise. Récemment, le jeune homme de 21 ans, étudiant en master en sociologie et économie, est devenu très populaire non pas par ses résultats universitaires ni par sa camaraderie, mais parce qu’il a ouvert un «restaurant», appelé Pith (moelle en français, ndlr), dans sa chambre universitaire. Un «restaurant» improvisé qui fait désormais le plein tous les soirs.

Chaque jour, Jonah prépare un dîner pour quatre personnes, pour un prix total allant de 10 à 20 dollars par personne. Son plan de travail? La cuisine, commune, dans son dortoir universitaire sur le campus de l’université. Par sa localisation pratique, et ses prix très raisonnables qui lui permettent simplement de rembourser ses ingrédients et non de dégager des bénéfices, son service est devenu très populaire auprès des étudiants de Columbia.

Jusqu’à attirer la presse, celle des étudiants de l’université, puis celle destinée au grand public, comme le montre cet article du célèbre blog new yorkais Gothamist. Depuis, des habitants non-étudiants de la grosse pomme réservent chez Pith, qui affiche complet jusqu’au mois de janvier. Un succès inattendu pour le jeune chef amateur.

«J’ai des centaines de personnes sur la liste d’attente»

Dans une interview au New York Magazine ,Jonah explique comment il s’est lancé dans cette aventure culinaire. Il explique qu’il a toujours aimé cuisiner, et particulièrement partager ses recettes avec d’autres personnes, en partageant le coût des ingrédients. Face au succès de ces dîners entre amis, l’étudiant crée une page web pour permettre aux personnes intéressées de s’inscrire pour un dîner chez lui. Initiative qui arrive jusqu’aux oreilles du journal de l’université, puis à la presse professionnelle. «Cela a complètement explosé, raconte l’étudiant, j’ai des centaines de personnes sur la liste d’attente».

Lire l’article en entier sur Le Figaro.fr

 

Zenchef, 14 octobre 2015