On parle de Zenchef

Un Français sur deux réserve en ligne sa table au restaurant

Hier après-midi avait lieu la première édition du Food Service DDay organisé par le bureau d’études lyonnais Food Service Vision et les Éditions de la RHF (magazine Le Chef). Un rendez-vous qui avait pour objectif de faire le point sur les nouveaux challenges de restauration face au digital. Zenchef était présente via l’intervention de Xavier Zeitoun, son PDG. Voici les chiffres à retenir si vous n’êtes pas encore un restaurateur connecté.

De plus en plus de gens réservent en ligne avant d’aller au restaurant

Répondre aux attentes des millenials

Le terme millenials fait référence à la génération 18-35 ans. En 2026, ils représenteront 75% de la population active et 32% de la génération mondiale. « Ils sont 57 % à réserver en ligne une table au restaurant et 48% si on se base sur l’ensemble de la population française », expliquaient deux représentantes de Food Service Vision en dévoilant les chiffres de leur dernière étude « Restauration Digitale » réalisée en mai 2017. Or à peine (47%) un restaurant sur 2 proposent ce service. Le potentiel apparaît donc énorme pour les restaurateurs dans les années à venir pour répondre à un usage de plus en plus courant.

Ouvrir un autre canal d’acquisition clients

Xavier Zeitoun, le PDG de Zenchef, était également invité à débattre au sujet de la gestion des avis clients sur le Food Service DDay lors d’une table ronde animée par Anne Luzin, directrice des publications des Editions de la RHF.

Répondre aux avis clients : une nécessité pour perdurer dans la restauration

7 Français sur 10 donnent leur avis après un passage au restaurant

Autres chiffres à retenir : 80% des millennials consultent les sites d’avis pour choisir leur restaurant, 69% si on s’adresse à l’ensemble des Français. Il est donc important que les restaurateurs puissent mettre en avant des avis vérifiés comme cela est possible grâce à Zenchef. Si vous faites partie des 3 chefs sur 10 qui ne suivent pas la satisfaction de leur client, il serait peut-être temps de vous lancer.

« Des opportunités manquées dans la restauration »

« Aujourd’hui, il y a des opportunités manquées pour la restauration dans le domaine digital », annonçait Caroline Faillet, « netnologue » et auteure de « L’Art de la guerre digitale ». « La restauration est dans une posture défensive pour essayer de faire disparaître les traces de mauvaises avis sur TripAdvisor et ne pense pas du tout utiliser ces avis pour construire de nouvelles relations avec le consommateur. »

Focus sur l’intérêt de la réservation pour les restaurants

Seulement 2 restaurateurs sur 10 répondent à la forte demande de livraison 66% des millenials se font livrer des repas à une fréquence de 2 fois par mois, pour un budget de 23 euros en moyenne à chaque commande. Si on rapporte ce chiffre à la population française entière, 1 Français sur 2 fait appel à ce service, notamment dans les grandes agglomérations. Chiffre d’autant plus intéressant que 100% des millenials déclarent commander directement auprès des restaurants alors que seulement 2 restaurateurs sur 10 proposent la livraison à leurs clients.

De l’intermédiation dans la livraison

7 Français sur 10 préfèrent cependant passer par des sociétés spécialisées. Hier, UberEATS et Allo Resto, qui travaillent respectivement avec près de 2500 et 4500 restaurants en France, invitaient les restaurateurs qui le font déjà, à garder une activité de livraison en direct. Cependant, ils se partageaient aussi le micro pour montrer les intérêts de l’intermédiation de ce type de service :

  • un complément d’activité pour « un chiffre d’affaires additionnel de 20 à 30% pour les restaurants indépendants »,
  • « une meilleure compréhension des utilisateurs du service grâce à un partenariat avec une plateforme technologique »
  • l’accès à des outils marketing et à de nouveaux moyens de travailler sur l’acquisition et la fidélisation client (réseaux sociaux, voice commerce, chatbot, etc.) etc.

 

Anaïs Digonnet, 17 mai 2017

Vous aimerez aussi