Digitaliser son restaurant

3 façons d’utiliser le User Generated Content pour votre restaurant

Voici un nouvel anglicisme à ajouter à votre lexique d’entrepreneur, et celui-là à le vent en poupe. Le User Generated Content définit tout contenu créé par les consommateurs d’un produit ou d’une marque. Pour vous restaurateurs, il s’agit de vos convives. Même les réfractaires aux selfies peuvent utiliser le User Generated Content pour promouvoir leur image. L’avantage est que le message est délivré par un client et non par une enseigne. Il est donc généralement perçu comme le témoignage d’un tiers conquis, plutôt que comme du matraquage publicitaire.

#1 Les photos prises par vos convives

Les photos prises et publiées par vos convives peuvent s’avérer être d’excellents vecteurs de communication. Avec des smartphones de plus en plus puissants, dotés d’appareils photo de plus en plus perfectionnés, nombre de vos clients peuvent capturer de belles images de votre établissement ou de vos plats. Et si la photo n’est pas parfaite, il existe sûrement un filtre capable de masquer les petites imperfections du cliché. Le dressage de l’assiette n’est cependant pas suffisant en soit : une belle vaisselle, une décoration soignée au service d’une ambiance chaleureuse sont autant d’éléments qui inciteront vos convives à capturer l’instant présent et à le partager sur les réseaux sociaux. Libre à vous d’utiliser les plus beaux clichés et de les relayer sur vos propres réseaux sociaux, c’est gratuit et efficace puisque les publications utilisant le User Generated Content reçoivent en moyenne 30% de retours supplémentaires !

 

#2 Les avis concernant votre restaurant

Outre les récents déboires de TripAdvisor et son lot d’avis plus ou moins légitimes, il y a du bon dans les commentaires que laissent en ligne vos convives. Serviriez-vous un plat unique composé de rutabaga d’avant-guerre sur son lit de clous rouillés, vous auriez tout de même, c’est certain, au moins un avis positif laissé par un ami dévoué ou un proche compatissant. Servez-vous en ! Diffusez sur vos réseaux sociaux les meilleurs témoignages pour que quelqu’un d’autre fasse l’éloge de votre enseigne. Diffusez même les moins bons, auxquels vous pourriez répondre avec humour – tout en restant courtois je vous prie – ou sur un ton rassurant. Montrez que vous êtes bons commerçant en proposant un geste quand un accroc survient, ou en remerciant les clients satisfaits pour les valoriser et mettre en avant vos qualités.

#3 Des concours pour capter le User Generated Content

Qui dit concours, dit prix. Les consommateurs en sont friands et la perspective d’un lot à gagner est en soit un bon moyen de faire parler de vous et de mobiliser la clientèle. Il est tout à fait possible d’utiliser l’appât du gain dans l’optique de récolter du User Generated Content. Faites participer vos convives en leur proposant de créer du contenu relatif à votre univers, qu’il s’agisse de dessins, de photos, de vidéos, de textes… Peu importe, tant que vous mobilisez vos clients et que vous relayez leurs participations sur les réseaux sociaux. La chaîne américaine Starbucks nous a livré un très bon exemple de concours au service du User Generated Content en proposant à ses clients de personnaliser, à leur façon, le célèbre gobelet emblématique de la marque. Les participants devaient diffuser sur les réseaux sociaux leurs oeuvres accompagnée d’un hashtag que la marque s’est appropriée. Le taux de participation fût énorme et la marque n’a plus eu qu’à piocher parmi les plus belles photos pour diffuser du User Generated Content de qualité. Le gagnant a vu naître une édition limitée de sa version du gobelet Starbuck.

 

#Bonus

Le User Generated Content n’a pas toujours une origine numérique. Tout dialogue entre vos convives et votre enseigne peut être mis au profit de votre image, comme l’a bien le Loubnane, Zenchefien au demeurant, lorsqu’il reçut par courrier une touchante demande de la part d’une classe de CM2, lui demandant de proposer un menu à petit prix pour que les élèves puissent profiter pleinement de leur séjour à Paris. En plus de ravir des enfants, ce qui n’est pas rien, le Loubnane a prouvé qu’en ses murs, générosité et entraide ont une place de choix.

Clément Pommiès, 3 septembre 2019

Vous aimerez aussi