On parle de Zenchef

Zenchef et Pi Électronique aident les restaurateurs à mieux connaître leurs clients

Zenchef vient de connecter son système de réservation au programme de fidélité FIDÉPI développé par Pi Électronique pour aider les restaurateurs à identifier les préférences de leurs clients, mieux les accueillir et mieux cibler leurs offres.

Désormais, les restaurateurs qui utilisent le logiciel Zenchef et la caisse Pi Électronique pourront voir remonter dans la plateforme FIDEPI toutes les coordonnées des clients qui réservent via le module de réservation en ligne, mais aussi celles qui seront saisies dans le cahier de réservation digital après un appel ou une visite d’un futur client.

Mieux connaître les clients de son restaurant

Cette solution digitale, en connexion directe avec la caisse, permet aux restaurateurs de proposer une cagnotte fidélité à leurs clients, de suivre leurs historiques de passage et de réaliser la promotion de leurs restaurants. Grâce au fichier clients Zenchef, les restaurateurs utilisateurs de la caisse PI Electronique pourront désormais en savoir plus sur leur clientèle (préférences de plats ou de vin, allergies ou intolérances alimentaires, etc.) et ainsi mieux cibler leurs offres pour les faire revenir.

Les restaurants Au Bureau déjà équipés

La moitié des 110 restaurants Au Bureau de France, concept de restauration de Bertrand Restauration, sont à la fois clients de Zenchef et de PI Electronique. L’interface de la base de données des deux systèmes permet aux restaurateurs de gagner du temps en travaillant sur des messages adressés à une seule et même communauté. “Nos clients fidèles font partie du système de fidélisation FIDEPIE et nous pouvons désormais avoir une base de données commune avec ceux qui réservent via le module Zenchef”, souligne Marion Gallaine, chef de groupe marketing au sein Bertrand Restauration. “Nous récupérons ainsi une base de données plus importante qui va nous permettre de communiquer auprès de tous nos clients.”

Un ciblage amélioré au service de la stratégie marketing du restaurant

Autre avantage : les détails des fiches clients des deux systèmes se connectent. Résultat, toutes les informations laissées par le client lors de la réservation via le module Zenchef remontent dans le programme FIDEPI. Les gérants des restaurants Au Bureau peuvent ainsi mieux travailler leur stratégie marketing mais aussi segmenter leur communication en fonction du profil du client afin de choisir le bon moment pour communiquer. “Par exemple, nous pouvons cibler les femmes lorsque nous organisons des soirées “girly”. Nous pouvons aussi cibler une offre sur un moment de consommation particulier, si le client réserve plus sur le temps du déjeuner, du dîner ou le week-end, mais aussi en fonction du ticket moyen”, ajoute la représentante du groupe Bertrand.

Des sites avec un module de réservation en ligne plus visibles

En plus de la mutualisation des informations, les restaurants Au Bureau bénéficient des fonctionnalités du système de réservation Zenchef. “Chaque franchisé a un mini-site pour présenter ses spécificités. Zenchef leur permet d’être mieux référencés et de maîtriser la réservation en ligne car les restaurants invitent les clients à passer par le module”, souligne Marion Gallaine. “Cela facilite le quotidien des équipes, afin d’éviter les réservations par téléphone, notées à la main avec des informations qui peuvent parfois être incorrectes et donc inutilisables. Là, tout est automatisé et le client reçoit un SMS de confirmation afin qu’il n’y ait pas de malentendu.”

Renforcer la communauté des clients grâce aux avis

Les équipes d’Au Bureau apprécient également le fait de pouvoir recevoir des commentaires pour contribuer à la fidélisation des clients. “Les demandes d’avis envoyées par Zenchef, après le passage du client, permettent d’aller chercher des retours positifs, contrairement à ceux laissés sur TripAdvisor, surtout laissés par des clients mécontents. Dans tous les cas, qu’ils soient positifs ou négatifs, tous les responsables des succursales d’Au Bureau répondent à tous les avis. Cela nous permet de continuer à renforcer notre communauté.”

Anaïs Digonnet, 22 janvier 2018